top of page
Rechercher

Le Poinsettia.

Le poinsettia fait une apparition remarquée chez les fleuristes, dans les vitrines, dans les intérieurs, c’est signe que l’année s’achève ! C’est le mois de décembre ! Le mois des festivités pour petits et grands !

Macodes Petola - Une espèce d'orchidée
Le Poinsettia - Ma Conciergerie Végétale

L’étoile de Noël va contribuer à décorer nos maisons d’un rouge éclatant. Toutefois, la palette de couleurs des bractées outre le rouge se décline en rose, blanc, saumon, tacheté ce qui permet à chacun d’harmoniser plantes ornementales et décorations dans les tonalités de son choix.


L’étoile de Noël est un classique, mais, très prisé cadeau à recevoir ou à offrir pour célébrer l’esprit festif qui se veut éblouissant de couleurs et de lumière.


Cette curieuse plante aux feuilles colorées, bractées, formant une couronne autour d’une grappe de petites fleurs jaunes est originaire d’Amérique Centrale. Les bractées sont rouges à l’état sauvage. Les cultivars ont permis une gamme de couleurs variées, des panachages de couleurs, un feuillage fourni et autres améliorations pour l’embellir.

Les Aztèques utilisaient le « cuetlaxochitl » pour ces qualités pigmentaires et médicinales. Le symbolisme, prêté à cette plante par ces populations autochtones, a été détourné par les espagnols « conquérants » qui ont peu à peu introduit la plante dans leur procession à l’occasion de la nativité grâce à de nouvelles légendes.


L’euphorbia pulcherrima, euphorbia « la plus belle », a été nommée poinsettia en hommage à Joël Poinsett. Ce monsieur, botaniste et médecin, fut ambassadeur des Etats-Unis au Mexique. Il ramena cette plante dans son état, en Caroline du Sud. Il y entretenait une serre avec les plantes qu’il avait ramenées entre autres du Mexique. Les jardiniers amateurs américains vont cultiver le poinsettia qui va prospérer dans le sud de la Californie. Les pépiniéristes vont exploiter son rouge ponceau pour le marché de Noël. Comme toute plante subtropicale, nécessitant chaleur et humidité, sa culture a été très empirique.

Sa dispersion à travers le monde de cette plante rutilante, au rouge ardent, s’est faite lentement au début du 20ième siècle. Sa popularité débute dans les années 60/70 pour être à présent un incontournable.


La floraison se déroule sur près de 5 mois et notamment en hiver. Les longues nuits qui débutent en septembre activent le processus de floraison et la coloration des bractées. Dans son milieu naturel, subtropical, le poinsettia se présente comme un arbuste d’environ 3 mètres. En pot, il atteindra peut-être le 1 mètre.


L’entretien est très facile. Il est peu gourmand en eau. Un seul arrosage par semaine peut suffire pendant la période de floraison et moins encore cette période terminée. Le terreau doit sécher avant d’être réhumidifié. Un excès d’eau provoquera la chute des feuilles et leur dépigmentation. Un manque d’eau fanera les feuilles. Aussi, il faut veiller à l’environnement où l’on installera la plante, pas de soleil direct mais de la lumière, l’éloigner d’une source de chaleur.


En fin de floraison, en avril, rabattre les tiges et rempoter dans un bon terreau la plante afin qu’elle soit plus vigoureuse pour la saison à venir.

L’été le poinsettia trouvera sa place en extérieur, dans un lieu ombragé.

Fin septembre, le poinsettia sort de sa période de repos végétatif pour atteindre tout son éclat quelques semaines plus tard.


Le poinsettia est un acteur privilégié pour participer à l’émerveillement des fêtes grâce à une touche de nature resplendissante. Il entre dans la mise en scène pour la décoration florale et la création de compositions dans la célébration des fêtes religieuses de la fin d’année et dans la célébration païenne des jours qui rallongent. N’oublions pas le houx, l’orchidée, la jacinthe, l’anthurium, l’amaryllis, les branches de conifères…pour les odeurs et les codes de couleurs de la saison hivernale. Et la branche de gui suspendue ! Sous laquelle il est de bon augure de s’embrasser.

Comments


bottom of page