top of page
LIVRAISON
3,90€
Bouquets de fleurs séchées réalisés par Ma Conciergerie Végétale. Réalisation artisanale.
-10% AVEC
LE CODE WELCOME10

Choisir un bouquet de fleurs séchées, c’est faire un choix éco-responsable, durable et économique.

 

Votre bouquet demeurera intact pendant des mois ce qui vous permettra d’en profiter longtemps. 

 

Véritable pièce de décoration, les fleurs séchées sont la grande tendance végétale du moment pour une ambiance bohème,

élégante ou cocooning suivant les modèles.

1 COMMANDE EFFECTUÉE = 1 ARBRE PLANTÉ EN INDONÉSIE
cadenas-transparent.png
PAIEMENT SECURISE
Paiement sécurisé par Stripe :
Visa, Mastercard, Amex
qualité-transparent.png
SAVOIR-FAIRE
Tous nos bouquets sont réalisés
à la main dans notre atelier.

Le bouquet de fleurs séchées est par excellence la représentation champêtre de la nature.

 

Mais en tant qu’objet de déco, il a été abandonné, oublié pendant près de 40ans. La décoration des intérieurs des années 1970, apogée des fleurs séchées, a bien changé en un demi-siècle, acheter des bouquets en fleurs sèches n’avait plus la côte. Heureusement, depuis peu, l’utilisation de ces fleurs a évolué grâce à l’imagination débordante des fleuristes et des concepteurs de créations florales. On n’hésite plus à les exposer en toute  occasion et dans tout intérieur. Longtemps mises à l’index, elles reviennent sur le devant de la scène.

On les trouve en guirlandes, en couronnes, en centres de table, à suspendre, sous cloche, dans toutes sortes de contenants (paniers d’osier ou tissu, vase de métal ou ciment…), dans des cadres, dans des bocaux…dans des corbeilles de fleurs intemporelles…pour le fleurissement de salles de réception…

Leur utilisation est sans limite tout événement peut inspirer un arrangement floral, le plus petit bouquet une décoration florale.

 Les fleurs séchées ont des finalités diverses selon qu’elles soient récoltées ou cultivées pour la botanique, pour la médecine, pour l’ornementation. Elles sont étudiées scientifiquement, elles sont utilisées pour leurs propriétés connues depuis des centaines d’années. 

Comme ornement, la dessiccation offre de nombreux avantages. Pas d’entretien, pas d’arrosage, une durée de vie de plusieurs mois, contrairement aux  fleurs coupées qui doivent être renouvelées, ce qui représente un coût. La conservation est favorisée en évitant l’humidité ou une exposition directe au soleil. Il est conseillé de  dépoussiérer le bouquet en l’inclinant délicatement la tête en bas. Il est biodégradable, non-allergène.

Le séchage sous presse permet de confectionner des tableaux, décorer des cartes, faire des bouquets fleuris plaqués sur des panneaux…

Pour en faire un usage de bouquet, le séchage des fleurs fraîches se pratique en liant des bottes installées tête en bas, dans un lieu sec et sombre pour ne pas dégrader les couleurs.

On peut faire sécher une grande diversité de fleurs. Si vous voulez conserver les belles fleurs de saison sachez que certaines sont fragiles et  ne supporteront pas la déshydratation et tomberont. 

Le principe paraît simple mais chacun plante a sa spécificité et va demander une attention particulière, bien sûr, cette expérience est acquise par les professionnels et les amateurs chevronnés.

Les fleurs stabilisées obtenues par absorption d’un liquide sont également une option de bouquet durable dans le temps.

Les deux techniques, stabilisation et séchage permettent une conservation des compositions florales. Leur apparence est toutefois différente,  la fleur stabilisée garde l’aspect d’une fleur fraîche, la fleur sèche restera colorée mais avec une texture rigide. 

Un grand nombre de fleurs originales et exotiques peuvent être séchées : hortensia, coton, proteas, rose, lavande, herbe de la pampa, amaryllis, marguerite, eucalyptus, blé, avoine….

Vous pouvez  exprimer un sentiment par l’envoi de fleurs, faire livrer votre commande : un joli bouquet de fleurs séchées personnalisé par le langage des fleurs, pour quelques mois, il sera un agréable rappel de vos affectueuses pensées. 

Actuellement, aucune création florale ne semble en concurrence avec une autre, toutes sont réhabilitées. Cela permet d’égayer et d’embellir nos maisons, nos appartements. L’essentiel étant d’apporter un peu de nature et de verdure dans nos intérieurs, en profitant de toutes les originalités que nous offre l’Art Floral.

 

Les fleurs séchées font un retour en force après avoir été ringardisées.

Avant c’était comment, à l’époque des fleurs séchées ? La mémoire du siècle dernier !

Nous avons recueilli le témoignage d’Yvette, nous lui avons demandé ce qu’évoque pour elle les fleurs séchées : « ce sont les vacances, dans les Basses-Alpes, maintenant Alpes de Haute Provence, on cueillait des fleurs dans les prés, Maman en suspendait un bouquet tête en bas, et quand on prenait la route du retour il prenait place dans la 2CV pour finir sur le buffet et cela prolonger le souvenir des vacances, nous ramenions aussi les fleurs d’un majestueux tilleul que nous avions cueillies en prévision des tisanes de l’hiver. C’est un autre vase de fleurs séchées qui lui aussi prenait place sur le buffet, elles venaient du beau jardin potager et fleuri de Gabrielle qui habitait Septèmes, je pense que ce bouquet avait une grande valeur sentimentale pour ma Maman. C’est la verveine qu’une voisine partagée, la sarriette de la tatie de Vinon, le thym de la colline, tout cela prenait place au-dessus des meubles le temps du séchage. C’est la lavande, on confectionnait des « bouteilles » (fuseaux) avec des rubans de toutes les couleurs, dans des petits sacs en tissu provençal cousus par Maman on mettait la lavande égrenait, à l’époque on ne parlait d’activité manuelle, on s’occupait. L’occupation terminée la lavande de l’année allait remplacée celle de l’année précédente dans les armoires pour parfumer. C’est le souvenir de la « leçon de chose » en primaire, sur la page blanche nous  scotchions une plante que nous avions fait sécher en l’écrasant dans un livre, il fallait s’appliquer pour qu’elle soit belle  et par des flèches on décrivait son anatomie. Au collège, comme mes copines je faisais sécher des fleurs ou des feuilles dans mes livres de cours, et j’ai fait quelques tentatives d’herbiers pas très réussis. Dans un autre domaine, les fleurs séchées c’est la sortie avec Maman, à Marseille, chez Le Père Blaize, une herboristerie qui est une véritable institution, un antre d’apothicaire fascinant. Les fleurs médicinales étaient pesées comme on pèse de l’or, à la demande de chacun pour concocter des potions à base de camomille, d’anis étoilé…j’ai souvenir d’odeurs entêtantes, j’étais très impressionnée par l’atmosphère qui y régnait. Puis, il y a eu une époque où on trouvait beaucoup de bouquets tout prêts dans les boutiques, c’était commun, 

Le bouquet maison a toujours sa place chez moi, en particulier celui que me laisse ma nièce Caro en visite dans le Midi.  Elle ramène toujours de ses promenades dans la campagne des fleurs, des branches, des plumes qu’elle dispose avec goût dans un verre, un vase.

Les bouquets et les créations qui remettent à l’honneur les fleurs séchées rivalisent d’originalité et j’admire tous ces créateurs d’innovations. Ayant du mal à fixer mon choix sur les propositions de Ma Conciergerie Végétale, j’ai opté pour le bouquet Delphes en souvenir de la visite de ce site magnifique, il aura sa place sur la table du salon sur le napperon au crochet pour « faire vintage » et pour le petit bouquet Eole en souvenir du redoutable Meltem, il ornera mon chapeau de paille.

bottom of page