Rechercher

La Calathea Orbifolia, un plante animée.

Le calathea orbifolia, une plante animée …d’un mouvement appelé nyctinastie…qui lui vaut le surnom de plante dormeuse ou plante à prière.


Macodes Petola - Une espèce d'orchidée
Calathea Orbifolia - Plantes - Ma Conciergerie Végétale

Les feuilles s’ouvrent et se replient au cours de la journée… soumise à un cycle circadien qui définit leur rythme biologique… avec comme particularité, pour le calathea, l’alternance entre « veille et sommeil », c’est-à-dire la succession du jour et de la nuit appelé cycle nycthémaral. Celui-ci peut être associé soit à une variation de lumière, soit à une variation de température. Les feuilles s’abaissent et s’ouvrent, se soulèvent et se referment. Cette mobilité fascinante fait l’objet d’études tout autant fascinantes et complexes.


Humblement, nous nous contenterons d’observer notre sujet, le calathea orbifolia, cette sublime plante tropicale aux larges feuilles arrondies (orbifolia), pour la curiosité et la beauté qu’elle nous offre.


Le feuillage, les feuilles sont sensibles à des stimuli provoqués par le changement d’éclairement ou de température ambiante. Aussi, dès la tombée du jour, ou suite à un obscurcissement elles vont mécaniquement se refermer.

Le calathea orbifolia, d’un aspect compact et touffu grâce à de magnifiques feuilles, est une plante ornementale dont l’origine tropicale suppose une attention particulière dans nos intérieurs. Dans son milieu naturel, on le trouve dans des emplacements très ombragés à la végétation abondante.


Le taux d’hygrométrie élevé, indispensable, peut être assurée grâce à un lit de billes d’argile hydratées dans une soucoupe sur laquelle repose le vase contenant la plante, et occasionnellement procéder à une légère pulvérisation sur les feuilles d’eau non calcaire.


De temps à autre essuyer les feuilles avec un chiffon humide, la poussière constitue un écran contrariant l’action de la lumière.


L’exposition, une mi-ombre avec une bonne luminosité sans soleil direct préservera les feuilles et le sol de trop forts rayonnements.


Le substrat, doit rester légèrement humide. Ne pas hésiter à gratouiller le sol pour s’assurer de sa moiteur. Utiliser un terreau qui a le pouvoir de retenir l’humidité. Faire un apport d’engrais liquide riche en oligo-éléments pendant la croissance.

L’arrosage, comme pour toutes les plantes tropicales, il faut trouver le juste milieu, éviter la sècheresse et éviter le trop d’eau. Un mauvais drainage provoquera un pourrissement, quasi irréversible, des fragiles racines.


La température, entre 15 et 24 degrés, est supportable pour cette plante extraite d’un milieu naturel qui ne connaît pas le gel et le froid.

S’il reçoit les soins nécessaires, le calathea orbifolia se montrera robuste, luxuriant et pourra atteindre une hauteur appréciable de près de un mètre. Il faudra procéder à des rempotages. Toutefois, sa croissance est assez lente. Les feuilles vieillissantes vont jaunir et se faner, les supprimer. Etre attentif à ce que le jaunissement ne soit pas dû à un stress : manque ou excès d’eau, trop de soleil.


L’appellation calathea, provient du grec, kalathos : corbeille, panier.


Les feuilles larges et solides sont utilisées par les autochtones pour servir de carquois, de récipient, d’emballage pour le riz, le poisson et autres usages dans divers domaines.

Il existe de nombreuses espèces de calatheas aux feuilles de couleurs, de formes très diverses aux motifs et graphismes attrayants, captivants…somptueux.


Le calathea orbifolia, au décor de rayures argentées sur fond vert tendre satin, illumine un appartement !